septembre 18, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

NL Mosaic Master transporte une partie de l’Atlantique Nord dans la lointaine France

L’artiste mosaïste de Terre-Neuve-et-Labrador Terry Nichols a épaté les visiteurs de la galerie lors d’une exposition en France. (Henrik Wilhelm / CBC)

Le visage de Terry Nicole brille lorsqu’on lui demande comment représenter le Labrador à Terre-Neuve et en France.

« Merveilleux », dit-il. “Ils ne savent pas à quoi ressemble cette partie du monde en particulier.”

L’artiste mosaïste Nichols de St. John’s a choisi le thème approprié pour représenter la province gelée de l’Atlantique Nord : la neige et son impact sur la faune et les collectivités qui y vivent.

L’œuvre est actuellement exposée dans la « cité mosaïque » française de Barre-le-Monial.

L’exposition du Canada ouvrira officiellement ses portes le 9 juillet et se poursuivra jusqu’au 19 septembre. (Soumis par Mireille Swinnen)

Les thèmes que Nichols représente la province – en se concentrant sur la glace, la mer et les terrains accidentés – la forme d’art qu’il choisit est inhabituelle pour la province.

Il explique que seuls quelques artistes locaux travaillent avec des mosaïques. Cependant, Nichols le fait depuis 20 ans.

Depuis trois jours, il travaille sur des œuvres d’art pour l’Exposition française, c’est sa première fois.

“C’est la première fois qu’un pays d’Amérique du Nord est invité à une exposition en Europe”, a déclaré Nichols.

« Je sais qu’il s’agit de la plus grande exposition de mosaïques nord-américaines jamais organisée en Europe. Et franchement, nos œuvres sont très bien reçues.

Pressure Ridge est l’une des pièces actuellement exposées à Barre-le-Monial. (Soumis par Terry Nichols)

Nichols dit que cela a commencé en 2018, lorsque l’artiste mosaïste ontarienne Sophie Druin a fait une présentation à l’Association internationale des mosaïstes contemporains à Ravenne, en Italie.

“Ils ont été attaqués par l’art canadien. Ils n’avaient jamais rien vu de tel”, a déclaré Nichols.

L’exposition a été présentée le 9 juillet à la Barre-le-Monial et se poursuivra jusqu’au 19 septembre, mettant en vedette l’art de 12 mosaïstes canadiens du PC, de l’Alberta, de l’Ontario et du Québec.

Fier d’être le seul artiste du Canada atlantique autre que Nicholas, qui prétend être inclus dans l’émission, correctement nommé du Canada.

Selon Nichols, les œuvres des artistes canadiens ont été bien reçues en France. Le style canadien, explique-t-il, est différent du style des artistes européens — la plupart des mosaïstes canadiens sont autodidactes.

“Nous sommes vraiment nouveaux sur la scène de la mosaïque, les mosaïques remontent à 3000 avant JC. En Europe, elles remontent aux Romains et aux Grecs”, a déclaré Nichols.

« Donc, les Canadiens sont nouveaux, nouveaux, nouveaux. »

Fabriqué avec le premier carreau de mosaïque de Nicole. “J’ai coupé mes mains en morceaux et j’ai dit : ‘Je suis content d’apprendre ça'”, a-t-il déclaré.

“J’ai dû détruire beaucoup de choses qui n’allaient pas bien en cours de route.”

Nichols l’a appris et a finalement reçu deux prix d’art et de correspondance du gouvernement provincial en 2007 et 2010.

Terry Nichols a commencé à créer des mosaïques il y a 20 ans et est fier de représenter la province en France. (Henrik Wilhelm / CBC)

L’exposition actuelle en France est parrainée par la ville de Saint-Jean et le Conseil des arts de la Terre-Neuve-et-Labrador.

Bien que l’exposition de Barre-le-Monial ferme en septembre, l’art de Nicole ne reviendra pas immédiatement à St. John’s. Son art fera partie d’une exposition à la Villa Bagadelle à Québec de mars à mai 2022.

« Nous sommes reconnus », a-t-il déclaré. “Non seulement cela, nous sommes reconnus pour être nouveaux.”

Lire la suite de CBC Terre-Neuve-et-Labrador

READ  Les élections allemandes et françaises pourraient peser sur l'euro