décembre 5, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les collists supplient les électeurs français de leur donner une autre chance

Pendant ce temps, M. Semmori perd de féroces partisans de LR, M. Depuis le départ de Sarkozy en 2012, il s’est engagé dans la recherche d’un leader attractif pour certains républicains contre l’islam, l’immigration et l’Europe. Les deux scandales de corruption de leur ancien champion cette année n’aideront pas son parti.

Pour renouveler sa fortune dans la course à la présidentielle au printemps prochain, la banque LR doit d’abord sélectionner un champion parmi la liste des modérés à l’extrême droite.

Au-delà de M. Bertrand, Valérie Begres, présidente de la Région parisienne, et Michael Barnier, ancien négociateur du Brexit de l’UE, dirigé par Silver Hurd.

Monsieur. Alors que Bertrand est le choix évident dans le journal qui a dominé les sondages, ceux-ci ne décident pas qui obtiendra le ticket LR. Il sera décidé par les membres du parti lors de deux tours de scrutin se terminant à la convention le 4 décembre.

Contre toute attente, M. Barnier, bien connu pour ses chicanes françaises au Royaume-Uni depuis plus d’une décennie à Bruxelles, est actuellement à plusieurs niveaux, selon un sondage d’information français réalisé par plusieurs fédérations LR.

Monsieur. Barnier, 70 ans, resté fidèle à son parti, M. Bertrand et Mme Beckress ont quitté la LR après les dernières élections pour protester contre la radicalité de son ancien chef.

M. Bertrand avait longtemps espéré faire cavalier seul, mais cette semaine, lorsque lui et Mme Beckress ont annoncé qu’ils rejoignaient la fête, les deux étaient de retour sur la bonne voie.

« Certaines personnes sont sans aucun doute tristes et bouleversées », a-t-il déclaré jeudi, « mais je n’ai pas trahi ma famille politique ».

READ  Le voyage de 129 ans se termine alors que la France rend les trésors du Bénin

Peu importe qui ils choisissent, les républicains disent qu’ils sont en panne, mais pas dehors. Compte tenu de l’incertitude de la course présidentielle, ils ont encore une chance d’accéder au second tour, mais seulement si le peuple choisit un candidat avec appel.

Un sondage iPhone vendredi a suggéré que M. Bertrand pourrait être la personne. M. Macron (25 %) sera en tête au premier tour, 15 % derrière M. Bertrand (17 %) et M. Gemmore (16 %).

Compte tenu de la marge d’erreur, il pourrait arriver à deux tours supplémentaires, où certains sondages suggèrent que M. Bertrand pourrait alors battre M. Macron.