octobre 24, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France va empêcher la hausse des prix du gaz et de l’électricité jusqu’au printemps

Newsletter : Europe Express

Le gouvernement français bloquera la hausse des prix du gaz et de l’électricité alors qu’il cherche à atténuer la pression de la crise mondiale du gaz et Hausse des coûts de l’énergie À travers l’Europe.

Dans un discours télévisé jeudi soir, le Premier ministre Jean Costex a annoncé vendredi que le gouvernement empêcherait toute nouvelle hausse des prix jusqu’en avril, suite à une hausse déjà prévue de 12,6% des prix du gaz.

Le gouvernement a annoncé qu’il limiterait les hausses des tarifs de l’électricité à 4 % en février et réduirait les taxes sur l’électricité.

“On va mettre ce que j’appelle le ‘bouclier des prix’ pour le gaz et l’électricité”, a déclaré Costex sur la chaîne de télévision TF1. “Nous allons nous protéger de ces hausses de prix.”

Le gouvernement est sérieusement conscient des risques pour les consommateurs face à des prix plus élevés lors de l’élection présidentielle d’avril. C’est intéressant Evitez de le refaire Au cours de 2018 Sous-vêtements jaunes La manifestation a été déclenchée par une proposition du gouvernement d’augmenter les taxes sur les carburants pour lutter contre les prix de l’énergie et le changement climatique.

Avec la flambée des prix de l’électricité au printemps 2022, la politique énergétique de la France devient un élément important du débat politique entre les candidats à l’élection présidentielle.

Le gouvernement français a annoncé une subvention exceptionnelle à l’énergie de 100 à 5,8 millions de familles pauvres du pays, soit 80 580 millions à la charge de l’État. Costex a déclaré que le gouvernement envisagerait d’augmenter ces tarifs si les mesures de gel des prix de l’énergie ne suffisaient pas à alléger la pression sur les maisons.

READ  La France envoie un ambassadeur en Australie après un accord de 90 milliards de dollars sur les sous-marins

La ministre française de l’Environnement, Barbara Pompéi, a annoncé jeudi que le prix de l’électricité pour 70 pour cent des foyers augmenterait de 12 pour cent au début de l’année prochaine. Ceci est maintenant limité à 4 pour cent, compensé par une baisse des taxes payées sur l’électricité plus chère.

Pendant ce temps, 3 millions de foyers qui utilisent du gaz et ne paient pas de prix fixe verront une augmentation de 12,6% vendredi du 1er novembre à 15% cette semaine.

Il est maintenant gelé et aucune autre hausse des prix n’est attendue jusqu’à ce que les prix mondiaux baissent après le 1er octobre, en mars ou en avril, a déclaré Costex.

Les consommateurs français sont quelque peu isolés de la hausse des prix de l’électricité en Europe et ailleurs en Asie, car plus de 70 % de l’électricité du pays provient de centrales nucléaires. Néanmoins, le public et les commerçants sont frustrés par le fait que le bouquet énergétique riche en nucléaire du pays ne s’est pas encore complètement sauvé de la hausse des prix mondiaux.

Cela s’explique en partie par le fait qu’une partie de l’électricité française est codée pour le grand marché européen, le prix étant déterminé par le coût marginal de la dernière énergie, qui est généralement le gaz.

“L’homme de la rue dit : ‘Vous nous avez parlé de ce merveilleux nucléaire bon marché que nous avons en France, alors pourquoi ma facture énergétique augmente-t-elle ?'”, a déclaré Denise Florin, associée au consulat du Laosier. -Conseils de gestion ciblés. “Dit ‘montrez’ l’argent.”

READ  Robert Wilson, légende du théâtre d'avant-garde : "La France m'a donné un foyer"

Cette frustration a conduit à une demande beaucoup plus large de plus de « souveraineté » souveraine pour la France.

La semaine dernière, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Myre a qualifié le système européen de tarification de l’énergie de “ridicule” et “obsolète”.

S’exprimant à la télévision parlementaire, il a déclaré : « En France, nous obtenons de l’électricité à partir de centrales nucléaires et de centrales hydroélectriques.

“Les Français paient la facture d’une manière qu’ils ne peuvent pas comprendre – c’est totalement inefficace d’un point de vue économique”, a-t-il ajouté.