décembre 5, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France propose 100 100 sur les bas salaires pour freiner le mécontentement croissant

La France a annoncé qu’elle offrirait 100 (85 £) aux revenus faibles et moyens, promettant de geler les prix de l’essence et d’essayer de freiner la hausse des prix du carburant et la hausse du coût de la vie.

« Nous voulons évidemment protéger les Français, qui travaillent avant tout et prennent tout le pouvoir de cette augmentation de prix », a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Le Premier ministre Jean Costex a déclaré que toute personne disposant d’un revenu net inférieur à 2 000 € par mois percevra une seule « salaire d’inflation », y compris les salariés des secteurs privé et public, les indépendants, les demandeurs d’emploi et les retraités. La distribution en espèces débutera fin décembre.

Le Costex a déclaré que cela affecterait environ 38 millions de personnes et que les prix du pétrole seraient « gelés tout au long de 2022 ».

La hausse mondiale des prix du pétrole et du gaz – en raison de l’augmentation de la demande et des pénuries d’approvisionnement – a fait grimper les prix des pompes à essence et des maisons. Cela se fait particulièrement sentir en France, notamment à la campagne et dans les banlieues des villes où les gens dépendent de leur voiture.

La colère du peuple français fera dérailler la campagne de réélection attendue d’Emmanuel Macron en avril prochain – surtout si les électeurs à faible revenu reviennent pour concevoir le leader français comme le « leader des riches » sans rapport avec le coût de la vie.

Macron Covid a commencé à bousculer ces allégations en gérant la crise et les subventions du gouvernement français pour maintenir les entreprises à flot. Mais les députés ont mis en garde contre la colère croissante sur le terrain et la nécessité d’essayer de compenser l’impact de la crise énergétique mondiale.

Macron espérait détourner l’opinion publique vers l’économie afin de contrer les enregistrements médiatiques des identités nationales et de l’immigration provenant d’experts radicaux de la télévision. Eric Gemmore, ainsi que le Rassemblement national d’extrême droite de Marine Le Pen.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Mere, a fait valoir que le pouvoir d’achat avait augmenté au cours des quatre dernières années et a salué le « succès » économique du gouvernement dans la création de croissance et d’emplois.

Mais les électeurs français, touchés par la hausse des prix, ne le voient pas ainsi. UNE Sondage par Elabe Le pouvoir d’achat était primordial pour déterminer le vote populaire lors de l’élection présidentielle de cette semaine.

Le manuel à 100 € arrive juste avant le troisième anniversaire des manifestations anti-gouvernementales Sous-vêtements jaunes, Ou vêtus de jaune, des manifestations qui ont commencé comme une révolte des automobilistes contre la taxe sur les carburants à l’automne 2018. Le week-end dernier, Gillens a organisé de petites manifestations au rond-point dans certaines zones rurales et petites villes. Le gouvernement tient à empêcher cela en augmentant les barrières au carburant ou en augmentant les marches de rue.

Les politiciens de l’opposition de tous bords ont critiqué cette décision. L’Organisation verte a déclaré qu’elle ne pouvait pas résoudre les problèmes de longue date liés à l’approvisionnement en énergie verte et aux alternatives aux voitures particulières. Aurélien Pradié des Républicains a déclaré que cela « consoliderait » et aggraverait la dette publique. Xavier Bertrand, l’un des nombreux candidats à vouloir représenter le parti Les Républiques à la présidentielle, a récemment mis en garde Macron contre « la campagne avec le chéquier du pays ». Les groupes Gillette Johns ont déclaré que cela ne suffisait pas.

Le mois dernier, le gouvernement a promis 100 en espèces pour aider 6 millions de familles à faible revenu à payer leurs factures d’énergie. Il s’est engagé à contrôler les prix du gaz et de l’électricité et à aider les pauvres à payer leurs factures de chauffage en hiver alors que les prix de l’énergie ont augmenté dans le monde entier pendant la reprise économique post-épidémique.

Le gouvernement français a refusé de réduire les taxes sur l’essence car il considère les taxes comme le pilier des dépenses des finances publiques et la volonté d’exempter l’économie des combustibles fossiles.

Le Pen a continué cette semaine à insister pour que la TVA sur les pompes à essence soit réduite.

Il a déclaré que les « frais d’inflation » coûteraient au Trésor français 8 3,8 milliards de dollars, ce qui compenserait les nouvelles recettes et les économies budgétaires.

READ  Statut de la nation : analyse de l'équipe de France masculine du championnat du monde 2021