décembre 5, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France construit de nouveaux réacteurs nucléaires pour atteindre les objectifs climatiques

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi que la France commencerait à construire ses premiers nouveaux réacteurs nucléaires depuis des décennies dans le cadre des efforts pour tenir ses promesses de réduire les émissions de réchauffement planétaire.

Il a parlé en tant que négociateurs sur le climat à Glasgow sur la façon d’accélérer les efforts contre le changement climatique, et au milieu des inquiétudes concernant la récente augmentation des prix de l’énergie en Europe et la dépendance du continent vis-à-vis des producteurs mondiaux de gaz et de pétrole, y compris la Russie.

« Pour garantir l’indépendance énergétique de la France, garantir l’approvisionnement électrique de notre pays et atteindre nos objectifs – notamment la neutralité carbone à l’horizon 2050 – nous allons redynamiser la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays pour la première fois depuis des décennies, et continuer à croître. Énergies renouvelables », Macron a déclaré à la télévision. A déclaré dans le discours.

Il n’a donné aucun détail sur les plans.

La France est plus dépendante du nucléaire que tout autre pays, mais ses réacteurs vieillissent et ses réacteurs de nouvelle génération ont de nombreuses années de retard.

L’énergie nucléaire produit beaucoup moins d’émissions que le charbon, le pétrole ou le gaz, mais les centrales nucléaires coûtent très cher à générer et à produire des déchets radioactifs dangereux depuis des milliers d’années. Les politiciens sont divisés sur la question de savoir si l’énergie nucléaire doit être incluse dans les plans mondiaux de réduction des émissions de carbone.

___

Suivez toutes les actualités de l’AP sur le changement climatique sur https://apnews.com/hub/climate.

READ  La France et l'Italie cherchent à accroître l'influence de l'UE par le biais d'un "accord amical"