octobre 24, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Hubert Germain, opposant français, est décédé à l’âge de 101 ans

Hubert Germain, le dernier membre du groupe d’élite des combattants anti-français décorés qui a aidé à libérer la France du contrôle nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, est décédé. À lui 101.

Le bureau du président français a annoncé le décès dans un communiqué mardi, affirmant que Jermaine “comprend un siècle d’indépendance”. Il n’a pas divulgué les détails de sa mort.

Né le 6 août 1920, Jermaine s’enfuit à Londres en 1940 pour rejoindre l’opposition. Jermaine, qui a été blessé en Italie pendant la guerre, a combattu en Egypte, en Libye et maintenant en Syrie et a participé au débarquement de la coalition “Southern T-Day” au large de la Provence en 1944.

Il a reçu un ordre honorifique du général Charles de Gaulle, chef de l’opposition. L’honneur a été décerné à 1038 soi-disant “camarades de libération”, et Jermaine était leur dernier membre, selon le Musée de la libération.

Dispersés, d’autres combattants anti-français survivent encore, bien que leur nombre diminue rapidement.

Après la guerre, Germain a été maire, législateur et ministre du gouvernement, participant aux monuments commémoratifs de guerre jusqu’à l’âge d’au moins 99 ans, lesté de médailles dans son uniforme.

Le bureau du président Emmanuel Macron a annoncé que dans les prochains jours un service commémoratif se tiendra au Mémorial de l’Invalitz à Paris, et un autre célébrera la Journée de la guerre des armes en France le 11 novembre.

READ  Que veut la France aux élections allemandes de 2021 ?