septembre 18, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

France News: Un vaccin “interdit en France” grâce à l’UE – Brexit disponible pour la Grande-Bretagne | Monde | Nouvelles

La semaine dernière, il a été révélé que le premier vaccin Valneva Govt serait administré au Royaume-Uni après que l’Union européenne et le président Emmanuel Macron ne l’aient pas fait à l’avance. Jobs a déjà été précommandé par Downing Street, la production ayant lieu à Livingston, en Écosse, illustrant une preuve supplémentaire que le Royaume-Uni est en avance sur ses concurrents avec son programme de vaccination. Brexit Britain aurait reçu une commande de 190 millions de doses en cinq ans, les 60 premiers millions des 100 millions de doses se poursuivant au premier trimestre de l’année prochaine, le reste devant être livré en 2022.

Les autorités britanniques ont la possibilité de livrer 90 millions de doses supplémentaires entre 2023 et 2025, portant la valeur totale de la commande à 1,2 milliard.

Mais au grand embarras de l’UE et de la France, aucun accord n’a été trouvé avec Volneva pour fournir des doses de vaccins au bloc.

Les négociations entre les parties ont commencé au début de l’année dernière, mais sont tombées au motif que “l’entreprise française ne remplissait pas les conditions” d’une commercialisation en Europe.

Aujourd’hui, la récente défaite humiliante de l’Union européenne et de la France a été brutalement ridiculisée par un militant de premier plan du Brexit.

Patricia Gale Trooper, figure de proue de l’Union eurosceptique, s’est indignée : “Valneva (vaccin traditionnel, pas d’ARN), victoire française…. UE interdite en Grande-Bretagne, Brexit et France !”

La semaine dernière, Falx Combat de Lau, conseiller municipal de Nantes, s’était indigné : « Histoire de myopie industrielle et sanitaire européenne et française.

READ  8 des nouveaux hôtels les plus en vogue à Paris, sur la Côte d'Azur, Versailles et au-delà

« Valneva, belle biotech nantaise, avait tout ce qui a d’abord donné aux Européens un vaccin français.

“C’est fini, mais pour la Grande-Bretagne… qui a quitté l’UE !”

Lire la suite : Le docteur australien Delta Govt émet un avertissement sévère concernant la variance

Quelques semaines plus tard, 12 États membres de l’UE, dont la France, ont déclaré vouloir commander leurs vaccins.

Le directeur financier de Valneva, David Lawrence, a déclaré que la société “discutait avec divers gouvernements”.

Il a ajouté : « Nous pensons que notre vaccin passif peut jouer un rôle majeur dans la lutte contre l’épidémie et nous nous engageons à le mettre sur le marché. »

Paul Hunter, professeur de médecine à l’Université d’East Anglia et spécialiste des maladies infectieuses, a déclaré: «La question est de savoir à qui s’adresse, car nous avons commandé suffisamment de vaccins Pfizer pour tout le monde. [in the UK] En automne.

“Je doute que nous l’ayons fait, donc nous pouvons l’élever et l’exploiter et le donner ou le vendre à d’autres pays.”

Rapport complémentaire de Maria Ortega.