septembre 18, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Choc électoral en France : Seule la personne qui a “marqué” Macron a révélé – ce n’était pas Le Pen | Monde | Nouvelles

Emmanuel Macron est à moins d’un an de son premier mandat en tant que président français, prenant la tête en 2017 sur sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen. Les premiers sondages pour la course entrante suggéraient qu’il serait le principal concurrent du centre en 2021. Selon une analyse récente, le candidat peut guérir suffisamment de soutien pour remplacer Mme Lee Penn.

L’élection française d’avril 2022 risque de se transformer à nouveau en une course à deux chevaux.

En 2017, Marine Le Pen était la seule candidate avec l’actuel président français Emmanuel Macron.

Au second tour, il est arrivé en tête avec 33,90 % des voix et 66,10 % des voix.

Il semble que la même situation se développera avant l’année prochaine, les premiers sondages suggérant que M. Le Pen se présente aux élections en cours.

Lire la suite : L’échec de Macron sur les faux laissez-passer a forcé VDL à défendre l’intégrité de l’UE

Le sondage de Politico donne actuellement à M. Macron 24% des voix au premier tour de l’année prochaine.

Mme Le Pen se cache à 23 pour cent derrière lui, tandis que l’ailier droit Xavier Bertrand est troisième avec 17 pour cent.

Des chiffres comme celui-ci verront les deux premiers candidats au deuxième tour, où M. Macron l’emportera de 55% et Mme Le Pen de 45%.

Mais au deuxième tour modifié, le match de M. Macron sera modifié par quelqu’un d’autre et recevra plus de soutien.

Il l’emportera avec 60% des voix, tandis que son rival est à 40% derrière.

READ  Basketball-Japon bat la France pour sa première victoire à Tokyo

Raisons de l’IFOP M. Bertrand a pu protéger plus d’électeurs en raison de sa politique de droite, qui dévorera la fondation de M. Le Pen.

Frederick Toby, directeur général de l’entreprise, a déclaré qu’il était le meilleur choix pour le propriétaire français.

Il a déclaré : “Le paysage politique est figé et dominé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se qualifiant systématiquement pour le second tour.”

« A droite, malgré une légère démangeaison à sa base, Xavier Bertrand occupait une meilleure position par rapport aux autres concurrents, la structure ronde.

« De gauche, plus fragmenté que jamais, aucun candidat ne s’est distingué et n’a établi un leadership.

L’analyse de M. Toby reflète le vote conservateur de la troisième candidate possible de l’IFOP, Valerie Beckress.

Il obtiendra un peu moins de soutien que M. Bertrand à 58 %, mais plus que M. Macron à 56 %.