septembre 18, 2021

Softicket

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Astrologue fouineur français pour un nouveau travail fabriqué en France – mais disponible pour la première fois au Royaume-Uni | Politique | Nouvelles

Un nouveau vaccin contre le virus corona est en cours de développement par une société pharmaceutique française et devrait être efficace à plus de 80%. Le nouveau jab appelé Valneva devrait être prêt plus tard cette année avec une technologie différente des produits sur le marché.

Le laboratoire franco-autrichien Volneva annonce que les tests contre son candidat vaccin Govit-19 sont à un stade avancé, dans l’espoir de prouver “plus de 80% d’efficacité”, a déclaré Frank Grimott, son directeur général chez PFM Business.

« Sur la base des tests de phase I et II, nous pensons qu’il y a plus de 80 % du vaccin. Cela doit être prouvé lors du test de troisième phase », a déclaré Frank Grimott. .

Par conséquent, il est moins efficace que les vaccins à ARN messager tels que Pfizer/Bioendech ou Moderna. Utile

Certaines personnes en France effacent déjà des vaccins pour attendre le nouveau vaccin, qui, comme l’a suggéré le patron français Sanofi, espère qu’une autre société pharmaceutique française mettra le vaccin sur le marché cette année, Oliver Poglot.

Dans un message sur LinkedIn, il a déclaré : « J’entends certaines personnes dire qu’elles veulent attendre d’être vaccinées par Sanofi. Je remercie ceux qui croient en Sanofi, mais notre vaccin ne viendra pas avant de nombreux mois.

« Attendre augmente le risque et prolonge le cycle du virus.

“Les vaccins approuvés par les autorités sanitaires sont sûrs et efficaces.”

Valneva utilise un vaccin antiviral inactivé, qui est une technologie plus traditionnelle que l’ARN, et il est utilisé spécifiquement pour les vaccins antigrippaux chaque année, a déclaré Frank Grimott.

READ  De fortes pluies posent problème aux producteurs de champagne français

“Il y a de nombreux paramètres à considérer dans un vaccin : efficacité, sécurité, durée de protection, délai entre les deux premières doses et la nécessité d’un rappel…”, a poursuivi Frank Grimot.

Lire la suite: Le ministère de la Défense a averti que l’ancienne marine “abattrait” les animaux sur la piste de Kaboul

Le vaccin Valneva a déjà été précommandé par le gouvernement britannique et la production a lieu à Livingston, en Écosse.

Le Royaume-Uni aurait reçu des commandes de 190 millions de doses en cinq ans.

Les 60 premières millions de doses des 100 millions de doses commandées par le gouvernement britannique devraient se poursuivre au premier trimestre de l’année prochaine, les autres devant être livrées en 2022.

Les autorités britanniques ont la possibilité de livrer 90 millions de doses supplémentaires entre 2023 et 2025, portant la valeur totale de la commande à 1,4 milliard (1,2 milliard).

Une erreur pour l’UE et la France, cependant, est qu’aucun accord n’a été conclu avec Volneva pour fournir des doses de vaccin par bloc.

Les discussions entamées début 2020 ont été interrompues au motif que la société française ne remplissait pas les conditions d’une commercialisation en Europe.

Dans une interview en avril, après que Valneva ait interrompu les pourparlers, le PDG Thomas Lingleback a déclaré qu’ils avaient “tourné en rond” sans progresser.

Valneva note sur son site que les discussions avec la Commission européenne ont repris en janvier, et en juillet 2021 « toujours en cours ».

Rapport complémentaire de Maria Ortega